jeudi 2 février 2017

"No pasaran !"

5ème jour de guerre sur le bouclier Nord de Donetsk

Aujourd'hui 2 février 2017, date anniversaire de la naissance de "Motorola" (Arsen Pavlov né le 02/02/1983 à Ukhta), le Commandant du bataillon Sparta lâchement assassiné le 16 octobre dernier dans un attentat à l'explosif, les lignes de défense républicaines tiennent toujours face aux assauts répétés et aux bombardements intenses des soudards de Kiev.

Dans le Donbass, l'entrée dans ce mois de février 2017 s'est faite sous un froid glacial et des bombardements brûlants. Tandis que l'Ukraine prend pour 28 jours la présidence tournante du Conseil de Sécurité des Nations Unis, son armée continue ses assauts dans le Nord de Donetsk appuyée par des bombardements importants dont certains tirs viennent frapper les quartiers résidentiels au coeur de la ville.

La situation sur le front Nord de Donetsk, même si les bombardements ont diminué d'intensité reste toujours très tendue, car les assauts et pilonnages ukrainiens continuent à chaque heure de la journée et des informations multiples font état de nouveaux renforts et préparatifs d'offensives de la part des forces ukrainiennes. 


le 1er février, des chars de combat ukrainiens arrivent 
au coeur d' Avdeevka sous les yeux de l'OSCE !

Le Nord-Est de Donetsk toujours au coeur de la tourmente 

Les combats font toujours rage dans la zone située entre Avdeevka (secteur ukrainien) et Yasinovataya (secteur républicain) et Kiev semble vouloir persister dans son intention de percer le front dans se secteur.

Comme je l'évoquais dans le précédent article, les médias occidentaux sont en train de tisser^autour de Yasinovataya une nouvelle histoire d'Alep, version Donbass ou la tragédie réelle vécue par la population est instrumentalisée pour servir une propagande de guerre.

Il y a aussi des tués et des blessés dans Avdeevka, inévitables victimes de la guerre urbaine, mais il ne faut pas oublier, même si ce sont des tirs républicains, dépassant parfois la ligne des combats qui provoquent ces souffrances terribles, qui sont les coupables qui ont engagé la guerre contre le Donbass en 2014, jusqu'à cette dernière offensive sur Yasinovataya, qui a réutilisé en premier les Lance Roquettes Multiples d'une façon intensive, bombardé les écoles et les hopitaux volontairement etc... bref : qui attaque et qui se défend !


Aujourd'hui, les habitants du Nord Est de Donetsk
évoquent 2014 en disant "ça recommence !" 
video

Destruction causée par un bombardement ukrainien 
dans Donetsk le 2 février 2017

Le comportement très ambigu des observateurs de l'OSCE 

D'accord, au cours de la journée d'hier, on peut (enfin) saluer le travail de l'OSCE qui a appelé avec véhémence à l'arrêt des combats et obtenu une courte trêve dans l'après midi d'hier. Cette "pause" de l'artillerie, a permis de réparer la station d'épuration située au milieu des combats et de rétablir la distribution d'eau potable auprès des populations de Donetsk, Yasinovataya et Avdiivka notamment. 

Cependant, l'OSCE dans ses compte-rendus réagit toujours très timidement lorsqu'il s'agit des attaques ukrainiennes, quand elle ne passe pas carrément sous silence des violations flagrantes des accords de Minsk (et de la Convention de Genève) comme par exemple le stationnement au milieu d'une population d'Avdeevka (voir la vidéo ci-dessus) utilisée comme "bouclier humain" de chars de combats ukrainiens, à moins de 2 km de la zone des combats. Ce déploiement interdit d'équipement lourds dans des quartiers résidentiels, n'a toujours pas été signalé dans les rapports de l'organisation.

On peut voir ici au centre d'Avddeevka une voiture et son drapeau, ainsi qu'une observatrice de l'OSCE en train de discuter avec un tankiste ukrainiens

L'armée ukrainienne subit de lourdes pertes


Malgré les rodomontades des services de propagande de Kiev, les informations qui filtrent des réseaux sociaux et des ministères font état de très lourdes pertes subies par l'armée ukrainiennes dans ses tentatives à percer les lignes de défense républicaines de Yasinovataya.

Certaines estimations font état de plus de 300 tués en 5 jours (donc entre 900 et 1200 blessés environ). Pour la seule journée du 31 janvier, les rapports officiels comptabilisent 93 tués et 200 blessés dans les rangs des unités ukrainiennes, et les malades et blessés civils des hopitaux proches du front ont commencé à être évacués vers l'arrière pour laisser la place aux soldats. On signale également l'arrivée à Avdeevka d'un crématorium mobile, qui serait dépêché sur place suite à la saturation des morgues locales.

Ces chiffres énormes et qui n'avaient plus été vécus sur le front depuis les derniers combats du "Chaudron de Debalsevo" il y a 2 ans en février 2015, sont inquiétants car ils démontrent l'intention sacrificielle du commandement ukrainien, qui probablement n'en restera pas là cherchant aujourd'hui à justifier ces pertes par une avancée sur le terrain.

Peter Yakimets, le Commandant d'unité de la 72ème Brigade Ukrainienne qui est déployée dans le secteur de Avdeevka a été remplacé par Andrei Sokolov Valerevicha, extrémiste politique, réputé pour exécuté avec zèle les ordres reçus de Kiev. 


Poste avancé ukrainien à Avdeevka


Principaux événements militaires du 2 février (journal publié initialement sur FB)

Rompant avec la monotonie de salves d'artillerie nocturnes lentes et espacées, l'armée ukrainienne a engagé une série de bombardements matutinaux dès 06h00 du matin sous un ciel couvert et une température encore très basse (-14°).

-05h00 : Bombardement du Nord de Makeevka
-06h15 : Début des concentrations de tirs sur le secteur de Yasinovataya, au Nord Est de Donetsk.
-07h00 : L'intensité des bombardements diminue dans le Nord de Donetsk, tandis que dans le Sud de la République, l'"artillerie lourde ukrainienne pilonne les positions de Kominternovo (Nord Shirokino)
-07h45 : Bombardements au mortier de Zaitsevo (Nord Gorlovka)
-08h00 : Séries de bombardements sur Yasinovataya puis Spartak. Intensité élevée.

De nombreux districts de Donetsk sont toujours sans eau courante, et dans le Nord de la ville, la vie est au ralenti, plus de la moitié des magasins sont fermés et la circulation est devenue rare (même les transports en commun ont réduit leur navettes)

-09h00 : Après une courte accalmie retour des bombardements, et j'entends des combats du côte de Spartak à l'Est de l'aéroport.
-10h00 : Nouvelle série de bombardements à nouveau au début de la nouvelle heure, 
-10h15 : Les bombardements ne se calment pas dans le Nord

Le réseau d'eau de Donetsk vient d'être rétabli, conséquence des travaux réalisés sur l'usine de traitement des eaux de Yasinovataya pendant le cessez le feu d'hier après midi.

-10h30 : L'artillerie lourde ukrainienne augmente encore sa cadence. Les bombardements s’étendent aussi vers l'Ouest de Donetsk 
-11h00 : A Trudovsky (Sud Ouest Donetsk) des obus ukrainiens sont tombés dans un quartier résidentiel.. A priori pas de victime.
-11h30 : Bombardement de Yasinovataya, arrivée d'obus de 122mm dans le quartier de la gare.
-11h50 : La mine de charbon de Cheglovkaya à Makeevka vient d'être encore bombardée, une femme a eu la main arrachée par un éclat d'obus.
-13h30 : Bombardements au mortier et combats sur Spartak.
-15h00 : Campagne de bombardements intense en cours sur le Nord de Gorlovka et  dans "l'arc Svitlodarsk", secteur de Kalinovka (Nord de Debalsevo)
-16h30 : Violent bombardement dans le Nord de Donetsk, secteur Aéroport et Spartak / Putilovski (quartier de Donetsk au Sud de Spartak) 
-17h00 : Combats sur Spartak, et bombardements à Trudovsky 
-17h15 : Accalmie au niveau des bombardements et même des combats, quelques minutes de silence total et étrange !
-17h30 : Retour des combats dans le secteur de Spartak (Nord Donetsk) et de tirs sporadiques d'artillerie.
-18h00 : Bombardements et combats secteur Kalinovo (Nord Debalsevo)
-18h45 : Bombardements sur Staromikhaïlaovka (Ouest Donetsk)
-19h00 : Bombardements lourds sur Sahanka dans le Sud de la DNR (Nord Shirokino)
-19h30 : Artillerie lourde ukrainienne en action sur le Nord de Donetsk nouveau impacts au coeur du tissu urbain résidentiel :




En soirée la ville de Donetsk est prise sous le feu de plusieurs bombardements massifs qui uitilsent les plus gros calibres de l'armée ukrainienne : obus de 152mm, roquettes de 122 mm Grad, de 220 mm Uragan, et même un missile balistique Tochka U (500 kg de charge) !

Voir le premier compte rendu ici : Donetsk sous le feu de Kiev

Ailleurs sur le front Nord ou Sud de la DNR, Kiev a lancé également de puissants bombardements contre les positions défensives républicaines qui ont également été la cible d'attaques blindées...
20h00 : Les bombardements augmentent sur Donetsk
21h00 : Très fort bombardement du Nord de Gorlovka (Nord DNR)
21h45 : Bombardement massif du quartier de Kyevskyi avec du 152mm


22h50 : Énorme déflagration sur le rond point "Motel" dans l'Est de Donetsk, probablement par un missile Tochka U


23h20 : Bombardement avec des "Grads" 
23h30 : Bombardement important dans le secteur de Shirokino au Sud de la DNR  


Impact dans Donetsk de l'artillerie ukrainienne

Et pour finir, rions un peu !

Les médias ukrainiens après la mort au combat du Commandant du 3éme Bataillon de la Brigade Vostok, Ivan Balakaï, croient pouvoir faire de la surenchère propagandiste pour tenter d'affoler les Républiques du Donbass en annonçant chaque jour de nouvelles et nombreuses pertes républicaines, et notamment celles d'officiers commandants des unités qui leur résistent. 

Ainsi hier les médias kiéviens ont annoncé la mort du "chef terroriste "Consul"", commandant de bataillon participant à la défense de Yasinovataya... 

Si l'information est exacte et pourquoi ne le serait-elle pas car tout le monde sait que le mainstream médiatique occidental ne ment jamais, n'est ce pas ?, alors l'armée ukrainienne a un sérieux problème supplémentaire qui est de combattre des zombies !!!!


Et pour finir une vue plongeante sur les blindés ukrainiens qui attaquent le Donbass et leur escorte blanche tous financés par les contribuables européens !



Erwan Castel, volontaire en Novorossiya

*
*   *

S'il vous plaît, pour m'aider dans ce travail de réinformation

Si l'argent est le nerf de la guerre il est malheureusement également aussi celui de la réinformation pour laquelle j'ai décidé de me consacrer seul et à plein temps malgré une absence actuelle de revenus et une censure de mon travail par les agences de presse occidentales collabos ... et locales, obsédées par la recherche du monopole de l'information.

Merci d'envoyer vos contributions de soutien sur le compte référencé ci après à partir duquel sont envoyés des virements vers le Donbass

Observation : la plus petite somme (équivalent à celle d'un paquet de cigarette) est la bienvenue et vitale ici.

En vous remerciant par avance de votre soutien moral et matériel 

Bien à vous 

Erwan





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.