vendredi 10 février 2017

Les adieux au héros

Un peuple du Donbass, debout et uni dans la tempête !


« Il est impossible de vaincre quelqu'un qui ne se rend pas » Givi
Faisant suite à son lâche assassinat, des ragots et les calomnies sont lancés aujourd'hui par la partie ukrainienne, pour tenter de salir la mémoire de cet homme, un chef de guerre qui depuis les premiers combats de 2014 avait fondé son style de commandement sur une exemplarité individuelle dont le courage s'appelait souvent témérité !

Portrait d'un chef de guerre

55 000 personnes sont venus saluer Givi !


Publié en partie initialement sur Facebook  (photos personnelles) :

Le Colonel Mickaïl Tolstikh, commandant du bataillon Somali,  a rejoint aujourd'hui le régiment des immortels du Donbass, sous les hommages de dizaines de milliers de femmes et d'hommes venuent saluer une dernière fois l'enfant du pays, le protecteur de leur liberté et la victime de la terreur kiévienne qui frappe cette terre depuis bientôt  3 ans.

Ce matin je suis arrivé dans une ville silencieuse, saisie par le froid et la douleur qui enveloppaient la cité minière d'un silence pesant mais lumineux sous un voile diffus de flocons scintillants...

Aux premières heures de la matinée, une foule ininterrompue est venue silencieusement saluer la dépouille mortelle de "Givi" dans les rues vides de circulation et au rythme des claquements des drapeaux en berne qui ornent une ville recueillie dans la peine et l'hommage.

A l'intérieur entourée d'une garde d'Honneur impeccable chamarrée d'or et d'argent, la population du Donbass dans une colonne interminable et silencieuse vient s'incliner une dernière fois devant le cercueil recouvert de l'aigle bicéphale républicain. 

Au mois d'octobre 2016, après que "Motorola", le Commandant du bataillon "Sparta" et frère d'armes de "Givi" ait été assassiné lui aussi par un attentat terroriste, une immense foule de plusieurs dizaines milliers de personnes était déjà venue témoigner sa solidarité et  sa tristesse lors de ses funérailles. 

Cette fois encore et malgré le froid et les récents bombardements qui ont meurtri le coeur de la cité quelques jours auparavant, la population a décidé d'honorer son soldat lâchement assassiné par des sbires de Porochenko et d'envoyer un message encore plus fort au Monde entier pour lui montrer que Donetsk est plus que jamais une ville rebelle et forte refusant de se mettre à genoux. 

A partir de 11h30, venant de toutes les rues cardinales, des dizaines de milliers de femmes et d'hommes, convergent vers la place du théâtre où l'obusier tracté attend de recevoir le cercueil du soldat pour son dernier voyage.

11h40, à l'horizon Nord un grondement sec résonne dans l'air glacé jusqu'à la foule recueillie et imperturbable, tel un aboiement impuissant d'une hyène affamée et incapable de s'approcher à découvert de sa proie qui refuse de se coucher...

12h00, au son d'une marche funèbre jouée par une fanfare militaire, la dépouille du héros sort lentement du bâtiment, se frayant un chemin au milieu d'une foule compacte hérissée de centaines de drapeaux qui accueille son cercueil comme un océan porte un bateau faisant cap vers l'île d'Avalon...

Aussitôt, comme propulsés par une corde émotionnelle trop tendue qui ne peut plus retenir les cris des coeurs rassemblés, fusent de toutes parts des "Spassiba !" (merci) des "Givi !" des "Gloire au héros du Donbass !" ou "Nous n'oublierons jamais, nous ne pardonnerons jamais !", repris à l'unisson par un peuple blessé, mais plus que jamais debout et uni au milieu de la tempête.


L'émotion grandissante est à ce moment là de plus en plus palpable, faisant oublier le froid glacial qui mord les doigts engourdis, tandis que les larmes dans la foule brillent sur les visages graves du Donbass soulignant des regards déterminés.

Quelques minutes plus tard s'ébranle sur l'avenue principale de Donetsk cette immensité humaine qui accompagne le héros "Givi" vers son immortalité. 


Trois mois après que 50 000 personnes soient venues saluer le départ de "Motorola", le chef charismatique du bataillon "Sparta", une foule identique est venue confirmer la popularité et le soutien aux héros de la rébellion du Donbass, et il sera difficile cette fois encore pour les propagandistes occidentaux de prétendre que Donetsk est une ville désertée où ne subsistent que quelques habitants pris en otage par des séparatistes pro-russes immoraux et violents.

Car ce peuple de Novorossiya, noble et humble à la fois, nous montre qu'ici, sur cette terre noire rougie par les combats de l'Histoire, le souvenir des morts est plus qu'ailleurs la force invaincue des vivants !

Erwan Castel, volontaire en Novorossiya



En matinée, la foule se recueillant devant le cercueil de "Givi"

Quelques vidéos personnelles,  instantanés de ce moment intense 
(veuillez excuser svp la qualité médiocre de ces vidéos prises avec mon téléphone)

11h30 : Arrivée de la foule devant le bâtiment de l'opéra 
video


12h00 : Sortie du cercueil, accueil de la foule et départ de la procession 
video
video

12h15 : Le cortège funèbre descendant l'avenue Artema
video


Très belles photos de Zak Novak




Autres photos de la cérémonie




Alexandre Zakharchenko, Président de la République de Donetsk





"Givi" inhumé au cimetière de Leninsky à Donetsk, près de son frère d'armes "Motorola"



Dormez tranquille Givi, ils ne passeront pas !


*
*   *

S'il vous plaît, pour m'aider dans ce travail de réinformation

Si l'argent est le nerf de la guerre il est malheureusement également aussi celui de la réinformation pour laquelle j'ai décidé de me consacrer seul et à plein temps malgré une absence actuelle de revenus et une censure de mon travail par les agences de presse occidentales collabos ... et locales, obsédées par la recherche du monopole de l'information.

Merci d'envoyer vos contributions de soutien sur le compte référencé ci après à partir duquel sont envoyés des virements vers le Donbass

Observation : la plus petite somme (équivalent à celle d'un paquet de cigarette) est la bienvenue et vitale ici.

En vous remerciant par avance de votre soutien moral et matériel 

Bien à vous 

Erwan




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.