dimanche 31 mai 2015

SITREP du 31 mai 2015

L'ex-dictateur géorgien Saakachvili à la tête de la région d'Odessa pour déclencher un conflit avec la Transnisstrie
L'analyse de Jacques Frère











__________

Sources de l'article
- Site de l'agence "NATIONPRESSE. INFO",  le lien : ICI

Gorlovka, ville témoin, ville martyre

La douleur et la colère

Pendant toute cette dernière semaine de juin, les orages d'acier alternant avec les orages printaniers, ont griffé le ciel et la chair du Donbass, cette région d'Europe plongée au coeur de la tourmente.

Depuis 1 an, des milliers de civils sont massacrés par une junte abjecte installée à Kiev par les pseudo démocraties occidentales. Les faquins étasuniens Turtchinov puis Porochenko, sous couvert d'une hypocrite "opération spéciale anti-terroriste" ont lâché leurs bataillons "punisseurs" chasser les habitants de cette région minière qui refusent la discrimination russophobe organisée par les nouveaux maîtres de Kiev. 

C'est ainsi par exemple que le 26 mai, alors qu'officiellement les accords de Minsk sont en vigueur, un nouveau crime contre l'humanité a été perpétré par les soudards de Porochenko qui ont bombardé une nouvelle fois un quartier résidentiel civil de Gorlovka.

Elle s'appelait Katia Tuv, une innocente de 11 ans, fauchée par la barbarie, et son père Youriy, l'a accompagné loin de cette haine terrestre. Elle repose désormais en paix, petite martyre du Donbass; sa mère Ania et ses deux frères âgés de 15 jours et 2,5 ans sont à l'hôpital. Ania a un bras arraché, le petit Zakhari de 2,5 ans a tout son corps meurtri par les éclats...

Ce drame n'est pas isolé, il incarne dans le sang le martyr de tout un peuple victime d'un génocide mené par un gouvernement ethnocentré dément manipulé par les USA et soutenu par l'Union Européenne, destiné à provoquer la Fédération de Russie...

Devant ce meurtre impuni, et même cautionné par l'Occident, il est difficile d'empêcher la colère de ne pas submerger la douleur.

Gorlovka cette ville qui comptait 350 000 âmes avant la tourmente, est devenue depuis des mois comme tant d'autres localités, une ville martyre.  En effet, située au Nord du bastion de Donetsk, cette cité minière russophone est depuis 1 an bombardée quasi quotidiennement par les ukrainiens qui frappent délibérément sa population civile cherchant à appliquer sur elle un terrorisme génocidaire.

Gorlovka est aujourd'hui la preuve sanglante de la trahison par Kiev des accords de Minsk, mais aussi du silence complice des diplomaties occidentales qui se refusent toujours à dénoncer les crimes commis et pire les cachent et alimentent en aide financière et matérielle l'opération spéciale menée contre le Donbass ... "Qui ne dit mot consent !"


Merci à Yelena Delville pour la traduction des vidéos 

La douleur 
video

La colère
video

Et certains d'évoquer encore la possibilité de règlements diplomatiques dans cette crise devenue guerre, mais le fait est que le sang versé ne séchera pas tant que les assassins resteront en liberté et surtout au pouvoir. Le Donbass ne sera pas une seconde Palestine condamnée à vivre dans l'exclusion et la peur... 

La paix ne pourra revenir ici qu'après une victoire totale sur les forces de Kiev et la politique expansionniste de l'OTAN, ce bras armé des USA qui ont pris en otage une Europe ayant vendu son identité à la finance internationale.

Katia, ne reposera en paix que lorsque son assassin, Porochenko, ce boucher de Kiev et ses sbires seront jugés et exécutés en place du Maïdan. 

Notre devoir est de porter avec honneur nos armes devant l'ennemi, sans haine ni pardon, non pour accomplir une quelconque vengeance qui nous abaisserait au niveau des soudards que nous combattons, mais pour imposer au monde la justice des Hommes et la Liberté des peuples....

Que le souvenir des morts soit la force des vivants !

Erwan Castel, volontaire des Forces Armées de Novorossiya



Documents supplémentaires sur ce crime du 26 mai 


Reportage de Graham Philips à Gorlovka

La solidarité 

Défiant les assassins de Kiev avec dignité et courage, la population de Gorlovka, sous la menace des canons ennemis, accompagne  ses martyrs vers leur dernière demeure, tandis que les démocraties occidentales, parangons des "Droits de l'Homme" fournissent de nouvelles armes et munitions à l'armée ukrainienne....


A Donetsk sur la place Lénine, plus de 7000 personnes se sont rassemblés pour honorer la mémoire des victimes de Gorlovka
Déclaration du Président Zakharchenko suite au bombardement de Gorlovka :"Gorlovka à nouveau sous le feu illustre la démonstration par les autorités ukrainiennes de ne pas appliquer les accords de Minsk..."


Quelques sources de l'article :

- Site RT, le lien : ICI
- Site Novorossiya Today, le lien : ICI et ICI
- Site Hunternews, le lien :  ICI





vendredi 29 mai 2015

De la mégalomanie de l'OTAN...

Réunion de l'Otan, à Antalya en Turquie, le 13 mai 2015 :

"We are the (new) world (order) !"

A l'issue de leur orgie les représentants de l'OTAN
ont laissé leur mégalomanie et leur ridicule s'exprimer 

Elle est loin cette Alliance défensive, née en avril 1949 et qui avait pour vocation initiale d'assurer la sécurité du continent européen après la Seconde Guerre mondiale ! 

Désormais, l'OTAN est devenue le bras armé agressif du Nouvel Ordre Mondial et des USA qui se cachent derrière son masque "international" et sa genèse. Alors que cette organisation contextuelle et défensive aurait du disparaître avec l'URSS (tout comme le Pacte de Varsovie, qui fut dissous en 1991) elle s'est au contraire renforcée et s'est muée en machine de guerre offensive progressant vers les frontières de la Fédération de Russie et intervenant de plus en plus à l'extérieur du théâtre européen (Afghanistan, Irak, Afrique, Libye, Turquie, Syrie etc...)

Evolution de l'OTAN depuis 1990 : Entre expansionnisme et agression !

Ces 2 cartes se passent de commentaire

L'actuel Secrétaire général de l’OTAN, M. Jens Stoltenberg, tout comme son prédécesseur, Fogh Rasmussen affichent dans la crise ukrainienne, une subordination totale et fanatique à la vision russophobe exprimée par la Maison Blanche. Jouant le rôle des laquais, ils relaient la propagande de guerre des USA, n'hésitant pas à contredire leurs propres experts militaires, comme par exemple lorsqu'ils dénoncent de concert avec Obama de l'invasion russe en Ukraine,alors que les chefs du renseignement affirment n'avoir pas observé d'unités militaires russes en Ukraine !

Qui plus est , passant de la parole aux actes, l'OTAN, a décidé de participer directement à l'escalade des tensions avec la Russie, multipliant les exercices et les manœuvres militaires, dans cette Ukraine en guerre, non membre de l'OTAN mais cependant élue à huis clos "pays allié" de l'Organisation... D'autres gesticulations militaires de l'OTAN sur les frontières de la Fédération, s'avèrent plus des provocations géopolitiques grossières que de réelles manœuvres interalliées, comme en mars 2015 quand des unités blindées américaines paradaient dans les pays baltes à quelques heures de Saint Pétersbourg !

Rasmussen et Stoltenberg, 2 laquais étasuniens jouant leur rôle de chiens de chasse, rapportant comme du gibier les pays non alignés au tableau de chasse d'un Nouvel Ordre Mondial vampire....

L'OTAN, n'est plus que le bras armé des USA, intervenant où bon leur semble, avec où sans l'accord de l'ONU... sous couvert de coopération militaire ou d'assistance militaire... 

Les Etats Unis manipulant cette organisation comme une marionnette bernent les nations qui s'imaginent que l'OTAN oeuvre pour leur sécurité, alors qu'en réalité, elle mène des guerres de préemptions, réalise un encerclement de la Russie et travaille à une nouvelle division de l'Europe, pour mieux la soumettre à l'hégémonie mondialiste et la pensée unique...

Erwan Castel

jeudi 28 mai 2015

SITREP du 28 mai 2015

Intensification des affrontements
L'analyse de Jacques Frère



__________

Sources de l'article
- Site de l'agence "NATIONPRESSE. INFO",  le lien : ICI

Quand l'arrogance flirte avec la connerie !

Les 2 font la paire !

Joe Biden, plus "Président du Vice" mondialiste que "Vice Président" des Etats Unis
Joe Biden, le Vice Président des USA, toute honte bue, dénonce l'agression russe en Ukraine, alors que les experts militaires étasuniens eux mêmes reconnaissent l'absence d'unités de combat de la fédération de Russie dans le Donbass. 

Ce cuistre, se garde bien de rappeler les événements du Maïdan, auxquels il participa en venant haranguer les manifestants néo-nazis payés par les services américains via les "ONG" occidentales installées en Ukraine.  La Crimée n'a pas été annexée par la Russie mais a décidé de son retour vers Moscou par la voie du référendum populaire tant défendu par l'OTAN au Kosovo par exemple...

Ce salopard, qui s'est empressé de placer son fils à la tête d'une des plus grosses société gazière ukrainienne dès le lendemain du coup d'Etat constitutionnel du Maïdan, oublie un peu vite les tués du Maïdan, d'Odessa et les menaces de mort proférées par les nouveaux maîtres  de Kiev à l'encontre des russophones ukrainiens... La guerre qui ravage aujourd'hui le Sud Est est le seul fait de la politique violente et meurtrière du régime de Kiev, mis en place par les USA et l'Union Européenne.

Ce faquin oublie de mentionner que les activités militaires russes en Crimée étaient autorisé par la Constitution ukrainienne (accords flotte russe de la mer Noire) et que les manœuvres s'effectuent légitimement sur leur territoire national ou dans l'espace aérien international, tandis que les forces étasuniennes, sous couvert de l'OTAN, multiplient les démonstrations de force dans les pays de l'Est, à moins de 200 km des villes russes, réalisant un "casus belli" du type de celui des missiles de Cuba...

Ce maraud passe sous silence les entraînements offerts aux futurs manifestants ukrainiens par les polonais ou ceux dispensés aujourd'hui par les instructeurs de l'armée américaine aux soldats ukrainiens, les milliers de "contractors" occidentaux déployés sur le terrain, les livraisons d'armes les moyens logistiques et de renseignement de l'OTAN, sans compter les subventions européennes alimentant cette guerre abjecte menée par Kiev contre une population civile.

Bref l'intervention de ce type n'est qu'une nouvelle démonstration de l'arrogance haineuse et stupide des faucons (et vrais cons) de Washington qui se prennent pour les maîtres du monde et demandent à tous de faire ce qu'ils disent sans dire ce qu'ils font...

Par ce discours russophobe primaire et viscéral, qui n'est qu'un fatras propagandiste de bas étage, Joe mérite bien son titre de Vice Président... ou plus exactement de président du Vice !



Obama Persiste et signe !

Confirmant les propos de son Vice Président Biden, le porte-parole du Nouvel Ordre Mondial, persiste et signe dans la caricature propagandiste mensongère et russophobe...

Ces propos bellicistes par la présence du patron de l'OTAN Jens Stoltenberg, revêtent l'apparence d'une déclaration de guerre contre la Russie, et surtout d'un conditionnement de l'opinion à une nouvelle guerre mondiale en Europe...

Erwan Castel


Quand l'arrogance flirte avec la connerie !

Les 2 font la paire !

Joe Biden, plus "Président du Vice" mondialiste que "Vice Président" des Etats Unis
Joe Biden, le Vice Président des USA, toute honte bue, dénonce l'agression russe en Ukraine, alors que les experts militaires étasuniens eux mêmes reconnaissent l'absence d'unités de combat de la fédération de Russie dans le Donbass. 

Ce cuistre, se garde bien de rappeler les événements du Maïdan, auxquels il participa en venant haranguer les manifestants néo-nazis payés par les services américains via les "ONG" occidentales installées en Ukraine.  La Crimée n'a pas été annexée par la Russie mais a décidé de son retour vers Moscou par la voie du référendum populaire tant défendu par l'OTAN au Kosovo par exemple...

Ce salopard, qui s'est empressé de placer son fils à la tête d'une des plus grosses société gazière ukrainienne dès le lendemain du coup d'Etat constitutionnel du Maïdan, oublie un peu vite les tués du Maïdan, d'Odessa et les menaces de mort proférées par les nouveaux maîtres  de Kiev à l'encontre des russophones ukrainiens... La guerre qui ravage aujourd'hui le Sud Est est le seul fait de la politique violente et meurtrière du régime de Kiev, mis en place par les USA et l'Union Européenne.

Ce faquin oublie de mentionner que les activités militaires russes en Crimée étaient autorisé par la Constitution ukrainienne (accords flotte russe de la mer Noire) et que les manœuvres s'effectuent légitimement sur leur territoire national ou dans l'espace aérien international, tandis que les forces étasuniennes, sous couvert de l'OTAN, multiplient les démonstrations de force dans les pays de l'Est, à moins de 200 km des villes russes, réalisant un "casus belli" du type de celui des missiles de Cuba...

Ce maraud passe sous silence les entraînements offerts aux futurs manifestants ukrainiens par les polonais ou ceux dispensés aujourd'hui par les instructeurs de l'armée américaine aux soldats ukrainiens, les milliers de "contractors" occidentaux déployés sur le terrain, les livraisons d'armes les moyens logistiques et de renseignement de l'OTAN, sans compter les subventions européennes alimentant cette guerre abjecte menée par Kiev contre une population civile.

Bref l'intervention de ce type n'est qu'une nouvelle démonstration de l'arrogance haineuse et stupide des faucons (et vrais cons) de Washington qui se prennent pour les maîtres du monde et demandent à tous de faire ce qu'ils disent sans dire ce qu'ils font...

Par ce discours russophobe primaire et viscéral, qui n'est qu'un fatras propagandiste de bas étage, Joe mérite bien son titre de Vice Président... ou plus exactement de président du Vice !



Obama Persiste et signe !

Confirmant les propos de son Vice Président Biden, le porte-parole du Nouvel Ordre Mondial, persiste et signe dans la caricature propagandiste mensongère et russophobe...

Ces propos bellicistes par la présence du patron de l'OTAN Jens Stoltenberg, revêtent l'apparence d'une déclaration de guerre contre la Russie, et surtout d'un conditionnement de l'opinion à une nouvelle guerre mondiale en Europe...

Erwan Castel


SITREP du 27 mai 2015

Des groupes de sabotage sur les arrières
de la Nouvelle Russie
L'analyse de Jacques Frère





 
 
 


__________

Sources de l'article
- Site de l'agence "NATIONPRESSE. INFO",  le lien : ICI

mercredi 27 mai 2015

A quoi joue l'OTAN ?

Le destroyer US "Ross" armé de missiles AEGIS vient d'entrer en Mer Noire le 21 mai 2015...
Bien que l'armée ukrainienne semble attendre encore (ou hésiter ?) à lancer sa nouvelle offensive, la pression sur la ligne de front est de plus en plus importante : bombardements, reconnaissance offensives, infiltrations et accrochages de plus en plus violents etc... mais surtout, la chose la plus importante et inquiétante observée est une augmentation sensible du trafic sur les rails logistiques terrestres et aériens de l'armée ukrainienne qui concentre depuis quelques jours le maximum de ses forces d'assaut aux frontières des républiques de Donetsk et Lugansk.

Et cette activité belliciste des occidentaux n'est pas réservée à l'Ukraine, car partout en Europe l'activité militaire de l'OTAN est en constante et rapide augmentation depuis plusieurs semaines : acheminements logistiques vers l'Ukraine, déplacements d'unités vers les frontières russes, exercices et manœuvres aux scénarios anti-russes, trafic aérien militaire intense etc...

Les pays "alignés" (surtout soumis à la dictature étasunienne), après des discours russophobes hallucinés, sont passés aux actes en lançant les ordres de mobilisation des réservistes, comme en  Roumanie ou en Finlande par exemple, ce qui jette allègrement de l'huile sur le feu...

Nouvelle provocation ou escalade réelle ? 

Les Etats Unis, n'en déplaise à leurs discours hypocrites et fielleux qui prétendent le contraire, sont de plus en plus présents sur le théâtre Est Européen, à l'image de ce nouveau destroyer "Ross" de l'US Navy entré en Mer Noire le 21 mai 2015. 
Le Nouvel Ordre Mondial semble avoir réussi pour l'instant à diviser à nouveau l'Europe pour mieux imposer leur domination politique et leur présence militaire sur le vieux continent... 

Dans une  Ukraine en faillite, alors que le régime de Porochenko, de plus en plus contesté, est en sursis, les gros porteurs aériens de l'OTAN effectuent des rotations sur les aéroports encerclant le Donbass, déversant chaque jour des tonnes de matériels et de nouvelles troupes d'assaut d'une armée qui n'a bientôt plus d'Ukrainienne que le nom tant les "contractors" sont de de plus en en plus nombreux dans ses rangs...

Alors que tous les experts sont unanimes pour dénoncer le niveau lamentable de l'armée ukrainienne, on a l'impression ici d'assister à la mise en place d'un formidable "quitte ou double" de la stratégie américaine dans ce pays déchiré par la crise et la guerre. LA haine semble plus que jamais diriger cette politique jusqu’au-boutiste qui semble vouloir se diriger vers une "guerre totale" au risque (mais peut-être est-ce finalement l''objectif) d'une confrontation directe avec la Russie...

A quoi joue l'OTAN ?

De nombreuses sources confirment que la préparation à la guerre est réelle et que sa phase préparatoire a d'ores et déjà commencé, avec par exemple, cette opération "Marteau" visant à éliminer les chefs de la rébellion dans le Donbass, comme Aleksei Mozgovoï dont l'assassinat est revendiqué par des pro ukrainiens payés par Kiev...

Par ailleurs, forcer l'implication de la Russie en provoquant son armée et la présentant ensuite comme l'agresseur, reste un objectif prioritaire pour Washington, et si dans le Donbass, les laquais pro occidentaux installés à Kiev n'ont pas engranger une seule victoire depuis 1 an bien au contraire les USA persistent dans cette direction !... 

Après leur échec dans le Donbass, qui résiste seul avec courage et efficacité, devant l'impossibilité stratégique d'entrer en Crimée, c'est vers la Transnisstrie que ce tournent à nouveaux les regards des vautours étasuniens tout en continuant cependant a soutenir et alimenter la guerre génocidaire entreprise par Kiev contre sa population.

Washington cherche donc toujours, et coûte que coûte, une régionalisation du conflit et une confrontation directe avec la Russie, telles que définies et programmées dans les cerveaux malades des vieux mentors atlantistes comme Mac Cain ou Soros par exemple. 

Ce qui est certain, c'est que la tension vécue pendant les années de guerre froide est aujourd'hui largement dépassée et que nous sommes entrés dans une "paix chaude" à l'escalade inquiétante...

Oui l'été risque d'être chaud, très chaud !

Erwan Castel 


Quelques sources de l'article :

- Analyse géopolitique régionale, le lien ICI : agoravox.fr
- Mobilisation en Finlande le lien ici : Civilwarineurope.com
- Le Destroyer "Ross" en Mer Noire, le lien ICI : latestnewsresource.com
- L'augmentation des activités de l'OTAN, le lien ICI : elrobotpescador.com
- Sur l'hypothèse d'une extension en Transnistrie, le lien ICI : wikistrike.com

lundi 25 mai 2015

SITREP du 25 mai 2015

"Covert Action" contre la Nouvelle Russie

Cet après midi, un pope orthodoxe est venu bénir les combattants de l'unité, tandis qu'à l'horizon les nouvelles et les grondements de l'artillerie ukrainienne, de plus en plus sombres, annoncent le retour prochain des orages d'acier...

Les visages des volontaires, éclairés par les flammes des cierges tenus entre leurs mains jointes, étaient graves et sereins et les ombres de lumière dansant sur les mâchoires fermées donnaient à ces silhouettes au regard de feu, semblance à ces statues héroïques émergeant de la pierre des vieilles cathédrales...

L'assassinat de Mozgovoï, le commandeur du bataillon "Prizrak", semble bien porter la marque infecte d'un commando ukrainien, et que d'autres leaders de Novorossiya seraient les prochaines cibles d'une liste noire précédant l'offensive...

Sur le terrain, les reconnaissances ukrainiennes se font de plus en plus offensives, générant des combats nocturnes d'une violence et d'une durée sans cesse en augmentation... La nuit dernière, tandis que les bombardements s'intensifiaient sur Gorlovka, les "ukrops" menaient de violents assauts sur Avdeevka et Peski. Les hôpitaux de Donetsk tournent désormais à plein régime...

La guerre va reprendre très bientôt, quand, où et comment ? nul ne le sait, mais le front ressemble désormais à un mortel élastique qui se tend chaque jour un peu plus : il va casser, c'est inévitable, mais quand c'est la question...

Ce qui est sûr c'est que les accords de Minsk, aujourd'hui ne veulent plus rien dire à part une nouvelle fois avoir été une billevesée diplomatique destinée à sauver l'armée ukrainienne après la déroute de Debaltcevo et de la faire renaître de ses cendres.

Porochenko et sa clique d'assassins veulent entraîner l'Europe dans une guerre totale pour tenter de sauver leur navire au gouvernail cassé, ils n'ont plus rien à perdre, car ils "ne passeront pas l'été"...

Seul les dieux sont autorisés à juger nos ennemis, mais nous organiserons le rendez-vous, et le compte à rebours semble être engagé...

Erwan Castel

L'analyse de Jacques Frère



__________

Sources de l'article
- Site de l'agence "NATIONPRESSE. INFO",  le lien : ICI